L'info, c'est clair !

Noirs, le poids de l'Histoire

L'esclavage est encore dans les têtes (1/4)

Écouter le texte lu par Christian, bénévole

ICC racisme 0En mai 2020, George Floyd, Noir américain, a été tué par un policier blanc, à Minneapolis, aux États-Unis. Il disait : « Je ne peux pas respirer », alors que le policier le bloquait avec un genou sur le cou.
Les images, diffusées sur internet, ont choqué et ému. Des manifestations ont été organisées dans le pays et à l'étranger. L'organisation Black Lives Matter (« la vie des Noirs compte, a de la valeur... »), créée en 2013 par des Noirs Américains, a appelé à lutter contre les violences policières et le racisme dans l'accès aux soins, à l'éducation, au logement... Elle a fait réagir dans d'autres pays et a ouvert le débat sur l'importance de la lutte contre l'injustice raciale.


En France, les personnes noires ont-elles la même vie que les personnes blanches ?

L'esclavage est encore dans les têtes

 

L'Histoire a construit notre façon de penser. L'esclavage a présenté les Noirs comme des objets, des personnes inférieures, sans humanité, pour les utiliser comme des marchandises, des outils de travail...
Cela reste présent dans les têtes.

 

ICC racisme 1a2La couleur de peau ne faisait pas de différence !

L'historien Pap Ndiaye explique que, dans l'Antiquité, les Grecs et les Romains ne faisaient pas de différences liées à la couleur de peau.
Il y avait des hommes libres et des esclaves, mais les esclaves étaient de toutes les origines.

 

ICC racisme 1b2Et puis arriva l'esclavage des Noirs !

En 1642, le roi français donne son accord pour aller chercher des personnes en Afrique. Elles sont enlevées de force à leur pays et emmenées, par bateau, dans les Antilles françaises. Plus d'un sur 10 meurent pendant le voyage.
1,6 million d'hommes, de femmes, parfois d'enfants sont vendus. Ils sont achetés par des Blancs, pour travailler, sans salaire, dans les champs de canne à sucre. La moitié des esclaves mouraient dans les 3 ans après leur arrivée. Plus de 11 millions d'Africains seraient ainsi devenus des esclaves, vendus aux Amériques pour enrichir des Européens. 1,6 à 2 millions seraient morts en mer, pendant le voyage.

Le sucre, le cacao, le café, le thé... tout ce qui est sur notre table du petit-déjeuner a une histoire violente car ils étaient produits par des esclaves.

 

ICC racisme 1c2Ils étaient des outils, pas des humains

Pour pouvoir les vendre, les acheter et utiliser leur force, il ne fallait pas que les Noirs soient « humains ». On les a présentés comme des corps forts, capables de travailler longtemps sous la chaleur, mais on les disait peu intelligents, sans âmes...

 

ICC racisme 1d2Des lois monstrueuses

En 1685, une loi appelée « le Code noir » est autorisée par le roi. Elle explique aux propriétaires (les maîtres) comment ils doivent s'occuper de leurs esclaves. Elle fait des esclaves des « êtres meubles » qui seront donnés en héritage aux enfants. Les esclaves ont l'interdiction d'avoir quelque chose à eux. Ils doivent demander l'autorisation à leur maître s'ils veulent se marier. S'ils ont des enfants, ils sont la propriété du maître de la mère. L'enfant naît esclave. Les esclaves n'ont pas le droit de se réunir, pour fêter un mariage ou un autre événement.

Les propriétaires doivent baptiser les esclaves et leur enseigner la religion catholique. Ils ont le droit d'attacher les esclaves par des chaînes et les frapper. S'ils le souhaitent, les maîtres peuvent avoir des relations sexuelles avec les esclaves. Si les esclaves se révoltent et fuient, le maître doit leur couper les oreilles et leur tatouer sur la peau une fleur de lys. S'ils recommencent, leur jarret (partie derrière le genou) sera coupé et l'autre épaule tatouée. S'ils essaient une troisième fois, ils seront pendus.

 

ICC racisme 1e2Pourquoi se souvenir ?

Il faut parler de cette histoire, se souvenir de ce crime contre l'humanité car, aujourd'hui encore, il a laissé des traces dans nos façons de penser.

Même après l'interdiction de l'esclavage en 1848, l'idée que les Noirs sont inférieurs est revenue au moment où des pays européens, dont la France, ont décidé de se partager des terres africaines.

Il y a eu des « zoos humains » : de 1810 à 1940, 1,5 milliard de visiteurs sont venus voir des Noirs et d'autres peuples dans des zoos ! Selon eux, ils étaient des sauvages, des humains-animaux... Des scientifiques mesuraient les corps, les étudiaient en cherchant des différences qui expliqueraient que les Noirs sont inférieurs aux Blancs.

Ce regard sur les Noirs, forts physiquement (meilleurs en sport...) mais moins intelligents que les Blancs, est une horreur qui reste dans les têtes aujourd'hui encore. Même des personnes qui se disent non racistes continuent à faire vivre ces idées fausses...

 

Autres chapitres de ce sujet

Les discriminations de l'État Il y a...
Et maintenant, agir ! L'État doit...

LILAVIE

localisationAssociation LILAVIE
69 rue du Pont de Mayenne
53000 LAVAL

emailCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

telephone02 43 53 18 34

fax09 70 61 47 13

Soutenez-nous