Vite lu adultes agés

  • Présentation
  • En établissement
  • À domicile
  • Exemples de journaux
  • Témoignages
  • Je m'abonne

Présentation de Vite lu Adultes âgés

Un journal de 2 pages, support à l'animation d'ateliers revue de presse, expression...
pour échanger avec les personnes âgées, sur la société, son évolution !

Pour qui ?

Les professionnels, les bénévoles qui travaillent auprès de personnes âgées, en EHPAD, PASA, foyers logement ou à domicile (SSIAD, services de portage de repas, services d'aide à domicile...).

Pourquoi ?

Pour s'exprimer, se raconter, donner son avis, dire qui on est, évoquer ses souvenirs, partager, créer du lien...

Quand ?

Les mardis et jeudis vers 18 h

Comment ?

Par mail ou fax. Vite Lu peut être photocopié en A4 ou A3, pour être remis à l'ensemble des participants, distribué en chambres...

Quel contenu ?

Une première page d'informations générales
Des articles sur l'actualité nationale, internationale, sportive, culturelle...
VL PA 1

Le mardi, Une deuxième page "expression des lecteurs"
C'est LA page de tous nos lecteurs... Elle se construit avec leurs témoignages, leurs poèmes, leurs réactions aux articles...
VL PA 2

 

VL PA 3Le jeudi, une deuxième page pour se souvenir, s'ouvrir aux autres
Un article « ça s'est passé le... » revient sur un fait historique pour se souvenir et transmettre.
Un autre met en valeur des actions positives réalisées par ou pour les personnes âgées.
Des brèves insolites...

L'encart avec des citations peut être recouvert, avant photocopie, par l'annonce d'une animation dans l'Ehpad, par une information locale...

 

Ils en parlent mieux que nous
visuel vite lu adultes ages
Les milliers de visages des autres foyers de France, visages à notre image, se sont laissés entrevoir, reflets de notre vie, de notre vécu...

 


 Partenaires

utilisation vite lu paUtilisation de Vite lu Adultes âgés

Son utilisation

  • Convaincus de l'importance de l'actualité pour se sentir citoyens ?

Vite Lu a été conçu comme support pour animer vos ateliers revue de presse, expression, écriture.

  • Le temps gagné sur la préparation... c'est du temps en plus avec les personnes âgées !

Vite Lu, c'est bien pour :

  • Avoir des sujets très différents pour discuter, échanger, se rencontrer dans nos diversités de point de vue.
  • Rester en lien avec ce qui se passe autour de nous, dans la société, le monde.
  • Se raconter en paroles ou par écrit, témoigner, transmettre...

 

En établissement accueillant des personnes âgées

1. En atelier

Revue de presse
Vite Lu est distribué à chaque participant, en A4 ou A3 selon les besoins.
L'animateur peut proposer une sélection de titres, avec quelques indications brèves sur le thème. Les personnes choisissent le sujet qui les intéresse. L'article est lu à voix haute. Place ensuite à l'expression des personnes : elles donnent leur avis, disent leur accord ou désaccord. Et elles échangent entre elles, se racontent, se découvrent, créent des liens.
Un autre article est ensuite choisi.

Pour se former à l'animation d'un atelier revue de presse, en quelques heures : c'est ici !

Expression, écriture
A l'issue de l'atelier revue de presse, ou dans un autre temps, les personnes peuvent participer à l'écriture d'un texte collectif : réaction à un sujet d'actualité ou à un article de lecteurs, partage d'un souvenir, témoignage de ce qui se vit dans la résidence, expression d'émotions au travers d'un poème. Les textes peuvent aussi être rédigés individuellement.
Et pour les publier ? Il suffit de nous les adresser, de préférence par mail. Nous les diffusons généralement dans un délai d'un mois.
Quel plaisir de se lire dans Vite Lu et de savoir qu'on sera lu par d'autres, à travers toute la France !

utilisation vite lu pa 2

Les idées qu'on aime, les +
2 maisons de retraite, l'une en Savoie, l'autre en Bretagne, après avoir échangé par l'intermédiaire de la 2e page de Vite Lu, ont souhaité se rencontrer par webcam, sur internet !
Suite à des poèmes de détenus publiés, des résidents de maisons de retraite leur ont répondu. Et des courriers, des dessins... se sont échangés indépendamment de nos publications. Nous avons juste permis la mise en relation.

utilisation vite lu pa 3


2. Distribution et lecture en chambre

Le journal peut être remis à tous les résidents qui le souhaitent. Il offre un temps d'animation personnalisé : lecture des articles, échanges, prétexte à la discussion.

Les idées qu'on aime :

  • Dans une maison de retraite, l'animatrice a sollicité un résident, facteur à la retraite, pour assurer la distribution des journaux. Il débutait la tournée seul, mais petit à petit, il était suivi par d'autres résidentes, apprêtées pour l'occasion !
  • Chacun conserve son exemplaire, qui peut être partagé avec la famille, lors des visites. Une résidente ne lisait pas Vite Lu, mais elle tenait à conserver tous les exemplaires pour les remettre à son petit-fils, qui pour un examen, devait répondre à un questionnaire de culture générale. Elle avait le plaisir de donner.
  • Une animatrice a souhaité s'abonner pour pouvoir donner un journal aux personnes qui ne reçoivent pas de courrier lors de la distribution matinale.

A chacun son appropriation de Vite Lu !

Utilisation de Vite lu Adultes âgés

Son utilisation

  • Convaincus de l'importance de l'actualité pour se sentir citoyens ?

Vite Lu a été conçu comme support pour animer vos ateliers revue de presse, expression, écriture.

  • Le temps gagné sur la préparation... c'est du temps en plus avec les personnes âgées !

Vite Lu, c'est bien pour :

  • Avoir des sujets très différents pour discuter, échanger, se rencontrer dans nos diversités de point de vue.
  • Rester en lien avec ce qui se passe autour de nous, dans la société, le monde.
  • Se raconter en paroles ou par écrit, témoigner, transmettre...

À domicile

utilisation vite lu pa 4

Vite Lu à domicile, c’est aussi possible ! Libre à chacun de s’approprier le journal, d’imaginer des modes de diffusion, d’organiser des rencontres… pour briser la solitude des personnes âgées et favoriser l’échange d’expériences, de vécus.
 
Les journaux Vite Lu sont portés aux personnes par des intervenants à domicile, des bénévoles…
Ils sont, selon la demande :

  • Déposés dans la boîte aux lettres.
  • Remis en main propre.
  • Partagés autour d'un café…

Parce que l'actualité, c'est plus intéressant quand on peut en parler avec d'autres...

Vite Lu peut être un support pour l'organisation d'une rencontre avec les personnes isolées vivant à domicile :

  • Dans des maisons de quartier.
  • Des centres sociaux.
  • Des associations d'aide à domicile.
  • Des CCAS.
  • Des CLIC.

Des EHPAD peuvent accueillir des personnes vivant à domicile ou des résidents peuvent se rendre dans des lieux d'accueil de la commune (bibliothèque...) et découvrir ainsi de “nouvelles têtes”.

Les idées qu'on aime :

  • A Laval (53), des rencontres ont lieu tous les 15 jours dans des maisons de quartier. Les personnes sortent ainsi de chez elles, font connaissance avec l'animateur. Certaines ce sont ensuite inscrites à d'autres activités proposées par la maison de quartier.
  • Des bénévoles participent aux rencontres, pour créer du lien. Ils appellent pour prendre des nouvelles et savoir qui participera à la prochaine rencontre, préparent des gâteaux pour la convivialité, fêter les anniversaires, accompagnent les personnes qui souhaitent rendre visite à l'une d'entre elles hospitalisée... Des personnes entrées en maison de retraite ont eu l’occasion de revenir aux rencontres. Cela a permis à des personnes à domicile, d’aller visiter la maison de retraite et de se rendre compte que « ce n’est pas si mal ! Elles sont bien les chambres… Elle a l’air de se plaire Madame X »

utilisation vite lu pa 6utilisation vite lu pa 7

Exemples de journaux

Découvrez des exemplaires de Vite Lu Adultes Âgés

Vite Lu n1401 PAVite Lu n1402

Ils en parlent mieux que nous !

Foyer DONOP, NANCY (54)

temoignage vite lu pa 300« Vite Lu » est arrivé à Donop Nancy (54), notre foyer, fécondant aussitôt rencontre, écoute, partage, débat, liens visibles à faire fructifier.
Mais « Vite Lu » a aussi suscité d’autres liens, invisibles ceux-là. Les milliers de visages des autres foyers de France, visages à notre image, se sont laissés entrevoir, reflets de notre vie, de notre vécu.
Sur eux, derrière une ride, une larme coule et un orage s’estompe. Sur une autre ride, bourgeonnent des sourires et des rires salvateurs. Ainsi, les pages de nos vies passées se sont écrites, sans doute, dans l’ombre et la lumière…
Grâce à « Vite Lu » des liens visibles et invisibles nous aident à élargir nos horizons nationaux et internationaux, à faire rimer réfléchir et agir, à nous maintenir « vivants », récepteurs mais aussi transmetteurs… Pourquoi pas ?
Aujourd’hui, au chapitre « 3e âge » du livre de notre histoire, nous avons d’autres pages à écrire, encore et encore. Et malgré les « aïe » d’un corps sans doute douloureux, il n’est pas trop tard pour nous engager sur le chemin de vie librement choisi, où les « autres » sont sources de richesse.
La route parcourue ensemble n’est-elle pas plus facile ?

Mesdames André D, Ast E, Besançon R, Cadra E, Debano H, Harault A, Laire O, Monpeurt G, Mougenot R, Muiron N, Pernot P, Rivet J, Vate M


C.ROGER, Directeur de la Mélod'hier

Puisque la vie va vite, puisque l'actualité est toujours plus rapide, puisque le rythme de vie de nos établissements doit suivre la vie sociale générale, « Vite Lu », de part son titre montre combien cette parution va dans le bon sens et répond à l'attente de nos résidents.
Que ce soit en distribution individuelle ou support à un atelier de revue de presse, cette feuille de presse ravit les résidents. Son condensé ne requiert pas trop d'attention et éveille des sujets de conversations entre résidents, ce qui est un but de notre animation, se resocialiser.


temoignage vite lu pa 300 2Clothilde Daublain, Animatrice

Une fois de plus, votre journal fut aujourd'hui encore, le support de riches échanges nourris de la diversité des sujets traités autant que de la diversité des réflexions exprimées par les résidents.
Le partage « mis en mots » du ressenti, et parfois « vécu » de chacun sur « Les infos » transmises par « Vite Lu », permet aussi pour certains résidents, une meilleure compréhension de la réalité véhiculée par les médias mais regardée, entendue, seul(e) dans sa chambre.
D'autre part, ce temps précieux de l’information partagée permet aux personnes âgées, en se connaissant mieux, de se sentir davantage reliées les unes aux autres, ici dans leur lieu de vie, l’Ehpad de l’hôpital de Dieulefit.
Et me semble t-il en tant que résidents, davantage reliés au monde d'aujourd'hui, qui est aussi leur
temps, leur temps d’aujourd’hui.
Avec mes souhaits de longue vie à « Vite Lu », recevez tous mes vœux de bonne santé à toute l'équipe, notamment pour continuer à informer les résidents de façon si pertinente, et concise, et pour la qualité constante de votre ligne éditoriale.


Justine ANDRICQ, animatrice

Tout d’abord permettez-moi de vous remercier pour votre journal « Vite Lu » que nous lisons toutes les semaines au sein de la résidence (c’est devenu un rituel une fois par semaine),  j’apprécie tout autant la qualité des articles que les illustrations qui sont formidables. Je réitère chaque année mon abonnement car je trouve que votre journal est une pépite !

Korian Les Cent Clochers, Rouen


Emilie AICHOUN, animatrice, coordinatrice

temoignage vite lu pa 300 3Une trentaine de résidents de notre EHPAD sont des lecteurs assidus du « Vite Lu » depuis plus de 4 ans maintenant… et nous voulions remercier toutes vos équipes pour le travail fourni, tellement confortable pour nous, animateurs, bénévoles ou membres des équipes de soins, qui pouvons compter sur la qualité des contenus et mettre en place facilement et très régulièrement nos revues de presse ! Ces dernières sont attendues par nos résidents chaque semaine et ont toujours autant de succès ! Les supports sont embarqués en chambres, lus et relus, ou encore donnés aux enfants et/ou petits enfants afin qu'eux aussi s'imprègnent des actualités hebdomadaires si bien retranscrites. Le « Vite Lu » est d'abord un outil, mais devient « le canard » à disposition des membres du personnel, qui s'en saisissent également pour présenter quelques sujets à d'autres résidents de notre maison - hors revues de presse - afin d'échanger avec eux sur des thèmes, toujours très variés, de la rubrique d'expression des lecteurs ; ou faire la lecture des compléments (tels « le conte de Noël ». C'est ainsi qu'en Novembre dernier, certains de nos résidents sensibles aux billets d'humeur, poésies et autres témoignages de résidents d'autres structures, ont exprimé le désir d'écrire à leur tour un texte commémoratif, en l'honneur des acteurs de la guerre de 14-18…Le but étant de l'envoyer à votre rédaction, afin qu'il prenne place, lui aussi, dans la rubrique  d'expression des lecteurs…Mais au delà de cette idée première, la rencontre de ces résident(e)s a permis la création d'un atelier d'écriture, appelé « Le Cercle des Poètes », imaginé et mis en place par Sylvie, AMP au sein de notre EHAPD. Ainsi, chaque semaine, Sylvie invite les résident(e)s à se réunir et exprimer leurs idées, humeurs du moment ou tout simplement leurs souvenirs et anecdotes personnels autour d'une thématique prédéfinie ou en lien avec l'actualité. Et c'est un grand bonheur pour moi, animatrice, que d'en témoigner et valoriser cette action auprès de vous. D'une part parce qu'elle a été inspirée par le « Vite-Lu » ! D'autre part, parce qu'elle répond à un désir exprimé par des résidents et plus largement au besoin d'expression, souvent négligé au sein des institutions ; et surtout parce qu'elle est produite par des résidents volontaires, impliqués (qui seront de plus en plus nombreux, j'en suis sûre) et portée, non pas par l'animatrice de la Maison, mais par un membre de l'assistance de vie, AMP, qui, bien au delà de la simple démarche spontanée, fait vivre cet atelier de façon hebdomadaire. C'est pourquoi vous trouverez ci-joint un texte qui s'intitule « Souvenirs d'Hiver ». Je voulais, par le présent, vous demander de le faire figurer dans un prochain « Vite-Lu »… (?), au nom de Sylvie, collègue investie et méritante, et des résident(e)s du « Cercle des Poètes », car je ne vois pas de meilleur moyen de valoriser leur travail !!!


temoignage vite lu pa 300 4Mme AUDIC

« Je participe aux rencontres pour passer un après-midi ensemble, se faire connaître et voir d’autres personnes. Parce qu’on s’ennuie à la maison. Au lieu de rester chez soi, il vaut mieux avoir des rencontres comme ça ».


Mme JOLY

« Moi je m’intéresse beaucoup à l’actualité, mais le problème quand on est seul, c’est que si on a envie de discuter on a personne… L’intérêt de « Vite Lu », c’est qu’on s’intéresse à l’actualité et puis on peut en discuter, avoir des opinions différentes, et puis on se retrouve, on se connaît… Parce qu’autrement, des fois, on a envie de s’exprimer mais c’est difficile. Et comme moi je suis très bavarde… ».


Mme PLANCHAIS

« C’est enrichissant, suite au journal « Vite Lu », de voir les opinions, d’entendre l’avis de chacun. Et puis de pouvoir me renseigner sur beaucoup de choses qu’on n’entend pas forcément à la télé ».


Mme CELLIER

« Eh bien moi, je ne lis plus le journal, ni rien depuis des années. J’écoute la radio, mais écouter ce qui est nouveau et revenir en arrière, ça fait du bien. Moi ce que j’apprécie, c’est la gentillesse des bénévoles qui viennent nous chercher à domicile, nous ramener à domicile, nous font un goûter ».


Maison du jardin des roses

En premier lieu, tous les personnels, résidents et familles de la Maison du jardin des roses (et en particulier Sylvie BOUZEBRA, AMP et animatrice du « cercle des Poètes » de notre EHPAD, ainsi que les résidents qui participent à cet atelier), ont été touchés et très fiers de voir leur texte « Souvenirs d'hiver » édité dans le numéro du 17 février dernier !
Cette découverte à comme "fertilisé" les ateliers d'écritures, les résidents voyant un autre but à atteindre : celui de laisser une trace, d'exister à travers les mots et dans les yeux du plus grand nombre !!! Merci à vous de leur avoir fait connaître cette douce exaltation !


Résidence St joseph à Ossun

temoignage vite lu pa 300 5Chère équipe ,
Je ne manque pas de lire les « Vite lu » chaque semaine à mes résidents de la résidence St joseph à Ossun, près de Tarbes. Je vous encourage donc à continuer, les articles sont très intéressants, faciles à suivre. Merci pour les anecdotes qui aussi permettent de finir la lecture du journal sur une note positive et drôle, car certes, souvent les actualités sont tristes, mais il ne faut pas les diluer pour autant. Nos personnes âgées ne sont pas en sucre et elles ont vécu des vies difficiles. L'actualité ne leur fait pas peur, alors notre groupe bigourdan ne vous reproche pas « la négativité du numéro récapitulatif des événements de l'année » comme d'autres l'ont ressenti. Ça fait partie de la vie et nos anciens veulent savoir dans quelle réalité, dans quel monde ils vivent. Leur lire des tragédies ou catastrophes pour moi n'est pas gênant, je le fais avec douceur, je prends des gants s'il le faut, on en parle, je leur demande leur avis, je leur demande même s'ils veulent que je lise l'article jusqu'au bout. En fait c'est plus dur de leur lire des articles concernant internet, le web, facebook... des sujets qu'ils cernent moins (mes anciens sont… assez anciens!!!).
Alors continuez, nous attendons nos rendez vous des mardis et jeudis ! Merci


Micheline BARIDEAU, animatrice bénévole

« Vite Lu » est un important moyen de communication lors des ateliers « mémoire ». Pour commenter les 2 pages de « Vite Lu » tous prennent la parole, c'est un échange, même ceux qui ne répondent pas forcement aux autres exercices parlent. Pendant 15 à 20 minutes environ je leur donne l'occasion de s'exprimer sur ce qu'ils viennent de lire, cela permet aux personnes en retrait de sortir de leur isolement, il y a un centre d'intérêt, pour moi c'est un très bon outil de travail. Lorsque je propose aux résidents de faire un petit texte pour le journal, ils sont ravis, chacun y va de son petit message, leur joie est agréable à voir lors de la parution de leur récit. Environ 10 à 12 personnes participent aux séances, sur les 18 résidents de la mafpa. 

Résidence Jeanne Jugan La ville aux Dames

Je m'abonne

pdfBulletin d'abonnement

 

Tarifs

Montant de l’abonnement (fonction du nombre de résidents de la structure) par an (96 numéros) :
Vite Lu est un journal associatif, l'adhésion de 5 € par an est obligatoire.

  < 50 51 à 150 > 151
Mail 46 € 68 € 90 €
Fax 66 € 88 € 110 €
Adhérents
du GAG
42 € 62 € 82 €

LILAVIE

localisationAssociation LILAVIE
15 - 17 quai Gambetta
53000 LAVAL

emailCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

telephone02 43 53 18 34

fax02 43 53 42 32